Wednesday, February 03, 2010

Citation du 4 février 2010

Le Maréchal de Richelieu (1) :

Bien qu'octogénaire, il eut la témérité de se remarier. Une princesse lui demandait en riant, le lendemain, comment il avait pu se tirer d'un pas si difficile. Elle dut se contenter de cette réponse :

"Le plus difficile n'est pas d'en sortir"

Lorédan Larchey – L'Esprit de tout le monde - Joueurs de mots (1891)

Cette citation pour avoir l’occasion de rendre compte du fonctionnement du mot d’esprit.

1 – D’abord, le mot d’esprit doit être quelque peu énigmatique, il doit surprendre par son décalage soit avec l’attente de l’interlocuteur (comme ici), soit avec l’usage commun.

2 – Le mot d’esprit ne fonctionne qu’à demi-mot. C’est la raison pour la quelle il ne doit jamais être expliqué.

3 – Mais il y une autre raison excluant que le mot d’esprit soit expliqué : il est d’autant plus amusant qu’on peut jouir de la déconfiture de celui qui ne l’a pas compris.

(Rappelons que Freud faisait de cette caractéristique la marque principale du mot d’esprit : il faut être trois, disait-il, pour que fonctionne le mot d’esprit. Celui qui le fait, celui qui le comprend et un troisième qui ne le comprend pas et dont les deux autres peuvent rire tout à leur aise.)

4 – Pour motiver également ce caractère énigmatique, il est bon que le mot d’esprit ait un contenu qui le justifie. Comme de dire une méchanceté sur un proche – ou comme ici – de lancer une allusion salace.

5 – Une dernière caractéristique du mot d’esprit : s’il doit être allusif, alors c’est sa finesse qui fait sa force.

Voilà donc réciproquement un critère de la bêtise, celle qui consiste à faire un mot d’esprit bien lourd, bien épais parce que bien évident. Celui qui se risque à faire cela est tout simplement ridicule.


(1) Louis François Armand de Vignerot du Plessis, duc de Richelieu (1696-1788), petit neveu du cardinal.

1 comment:

mylene.pariset@gmail.com said...

Très bon article ! J'aime beaucoup votre blog.