Tuesday, December 21, 2010

Citation du 22 décembre 2010

Nous naissons provisoirement quelque part. C'est peu à peu que nous construisons, en nous, le lieu de notre origine pour y naître après-coup, et chaque jour plus définitivement.

Rilke

On en fait des histoires avec les lieux de naissances, et même avec les dates anniversaires !

Comme si le lieu et l’heure de notre naissance qui avaient présidé à notre apparition sur terre avaient été l’occasion d’un état du ciel et de la nature miraculeusement exceptionnel.

Un exemple ? Je suis né à Toulon et j’en suis parti à l’âge de 8 mois – et je n’ai pas remis les pieds là-bas avant de très nombreuses années. Et pourtant il suffit que je cite cette ville comme lieu de naissance pour m’attirer des remarques – de sympathie le plus souvent – sur le fait que je serais « toulonnais ». Et je ne dis rien de mon signe zodiacal qui lui aussi paraît dire bien des choses sur moi.

Contre quoi, j’affirme bien haut que je suis né – après coup – dans le quartier latin et je serais bien aise d’y résider à présent. Fantaisies d’intello prétentieux ? Peut-être, mais pas seulement. Car ça dit quelque chose de la réalité de notre origine.

Si on admet qu’il doit bien y avoir quelque chose d’originaire (1), rien ne dit que ce quelque chose soit contemporain de notre apparition sur terre. Et du coup, rien ne dit non plus que ce que nous sommes devenus ait été présent dès le jour de notre naissance.

Disant cela je recoupe l’affirmation sartrienne : l’existence précède l’essence.

Et je recoupe aussi l’idée évoquée par la citation de Rilke : notre naissance n’est que provisoirement définie par la date figurant sur notre état civil.

D’où une passionnante occupation pour cette fin d’année : établir la liste de nos dates – et de nos lieux – de naissance.

-----------------------------------------------

(1) Pris ici au sens de ce qui est à l'origine et qui provoque l'apparition de quelque chose (TLF)

No comments: