Monday, October 31, 2011

Citation du 1er novembre 2011


(...) Voici donc pour quelle cause je crois qu’il y a des spectres… parce qu’aussi bien qu’un corps sans âme, il existe une âme sans corps… Je pense donc qu’il y a des esprits de tout genre, sauf peut-être du sexe féminin.
Hugo Boxel – Lettre 53 à Spinoza, du 21 septembre 1674
(Lire l’extrait en annexe – Lire l’ensemble des « lettres sur les fantômes » ici)
Sculpture exposée dans les caves du Champagne Pommery – A voir sur le Site des Grigris de Sophie,
Hugo Boxel répond à Spinoza qui lui demandait si les fantômes ont un sexe, un âge, s’ils sont sages ou insensés etc…
Et voilà donc la réponse : il y a toute sorte de fantômes sauf peut-être du sexe féminin.
Et ça, ça me sidère.
Déjà, avec notre représentation des fantômes on n’imagine même pas se poser la question du sexe, puisque ce sont des squelettes : les os n’ont pas de sexe.
Ensuite en y pensant mieux, on se dit qu’en Ecosse, réputée pour ses revenants, il doit bien y avoir des fantômes de femmes – pauvres âmes tourmentées condamnées à errer dans les couloirs des châteaux la nuit.
Ainsi donc, on se demande pourquoi Boxel, qui croit aux fantômes, ne croit pas qu’il y en ait de féminins. Dans sa lettre il se contente de donner des raisons théologiques : Dieu a créé tout ce qui devait l’être même si ça nous parait incroyable. Donc il faut conclure qu’il n’était pas nécessaire à la Création qu’il y ait des fantômes féminins, c’est-à-dire des esprits féminins séparés des corps féminins. Et c’est là qu’on comprend – ou qu’on croit comprendre – que pour Hugo Boxel la femme ne peut pas devenir fantôme, parce qu’elle ne saurait être un pur esprit. Une femme a nécessairement un corps de femme ; il faut qu’elle le trimbale partout, car sans lui, elle cesse d’être.
- Oui, une femme sans corps n’est plus une femme – elle n’est plus rien du tout.
Si Dieu n’a pas créé des esprits sans corps de sexe féminin, c’est simplement parce qu’il ne le pouvait pas.
---------------------------------------------
Annexe.
Au très profond philosophe B. de Spinoza Lettre LIII
Monsieur,
(...) Voici donc pour quelle cause je crois qu’il y a des spectres. D’abord parce qu’il importe à la beauté et à la perfection de l’univers qu’il y en ait. En deuxième lieu parce qu’il est vraisemblable que le créateur a créé des êtres qui lui ressemblent plus que des êtres corporels. En troisième lieu, parce qu’aussi bien qu’un corps sans âme, il existe une âme sans corps. En quatrième lieu enfin, parce que je crois que dans les plus hautes régions de l’atmosphère, dans le lieu ou l’espace le plus élevé, il n’y a pas de corps caché qui n’ait ses habitants et conséquemment que l’espace immense compris entre nous et les astres n’est pas vide mais rempli d’habitants spirituels. Peut-être ceux qui sont le plus haut et le plus loin sont les vrais esprits, ceux qui sont plus bas, dans la région inférieure de l’air, des créatures d’une matière très subtile et très ténue, et en outre invisible. Je pense donc qu’il y a des esprits de tout genre, sauf peut-être du sexe féminin.
Hugo Boxel – Le 21 septembre 1674.

No comments: